Plan directeur sectoriel « Lycées »

En raison de l'augmentation rapide du nombre d'élèves et de la vétusté de certains bâtiments, il a été jugé important d'établir rapidement un concept global qui tienne compte de l'évolution et de la répartition de la population, du taux d'immigration ainsi que du choix des élèves pour l'un ou l'autre établissement. Compte tenu de l'importante progression démographique, il a été estimé que le nombre d'élèves augmenterait d'environ 11.000 unités entre 2001 et 2010. La construction de plusieurs nouveaux lycées apparaissait donc indispensable.

Le plan directeur sectoriel « lycées » vise à intégrer la construction des nouveaux établissements scolaires dans une logique territoriale, de manière à créer une armature scolaire décentralisée, régionalisée et équilibrée qui permettra, par ailleurs, de réduire la distance à parcourir par les élèves et d’organiser plus facilement les transports scolaires.

Le plan directeur sectoriel en question a ainsi comme objet :

  • d’évaluer le nombre d’élèves à prévoir par type de lycées et par région (définition de la demande),
  • d’analyser la capacité d’accueil des bâtiments existants et de définir les besoins futurs compte tenu de la demande estimée,
  • de définir des pôles d’enseignement,
  • d’identifier les vides scolaires dans l’armature scolaire existante et de définir sur cette base et sur celle des objectifs du programme directeur les nouvelles zones d’implantation,
  • de fixer des mesures d’accompagnement à la mise en œuvre et au suivi de la mise en œuvre du plan directeur sectoriel.

La procédure de consultation et d’approbation prévue par la loi du 21 mai 1999 concernant l’aménagement a été finalisée avec la publication du règlement grand-ducal du 25 novembre 2005 déclarant obligatoire le plan sectoriel « lycées »

Dernière mise à jour